RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - Les guinguettes....

Les guinguettes du Châtaignier

A l’époque où le Châtaignier n’avait pas encore été fourré sous terre et serpentait librement dans la campagne jusqu’à la mer ( embouchure – Palais des Festivals ), où le lavoir public résonnait des chants des lavandières et des coups de battoirs ( rue du Châtaignier ), il n’y avait pas d’endroit plus agréable que les bords de ce ruisseau pour se délasser et se réunir. Anémones sauvages. Violettes échappées des champs cultivés. Quelques saules. Jardinets. Baraques en planches et en briques.

A l’heure du repas dominical, gens du peuple, garçons d’écurie, filles de cuisine, domestiques se retrouvent là, dans la gaieté générale. Il ne viendrait à l’idée de personne de se plaindre de sa condition. Le travail abonde avec tous ces hivernants. Et Madame est bonne. Elle donne volontiers les vêtements dont elle n’a plus l’usage. Monsieur sait fermer les yeux sur les petites rapines si elles demeurent dans les limites du raisonnable. Rires – Chansons – Danses – Petite tape coquine sur la fesse de la belle qui en rosit de plaisir. - 1900 -

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot