RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - Prosper chasse....

Prosper chasse les prégadious

Allez voir Prosper Mérimée et vous serez au courant de tout Cannes, disait-on du célèbre écrivain. Sous sa plume caustique, nul n’est épargné ! Pas plus le Cannois – le plus abominable paresseux du monde – que le vieux Lord Brougham qu’il dépeint comme un grand chat maigre, en bon état de conservation magré ses 85 ans !

Seuls le climat, les paysages, la nature semblent trouver grâce à ses yeux. Délicieuses promenades dans la campagne au Nord de la voie ferrée, dans cette vallée du Cannet comme on avait l’habitude de l’appeler avant que ne s’y loge le boulevard de la Foncière.

Sa passion ? La cueillette du prégadiou, du prie-Dieu, autrement dit la mante religieuse. Une passion si forte que le prégadiou sera du voyage de retour à Paris, dans les bagages de l’écrivain.

Et il aura bien du mal, le prégadiou, à s’acclimater à sa nouvelle vie parisienne. Il dépérit, il perd l’appétit. Tiens, ce matin, après un jeûne de deux mois, il a consenti à avaler trois mouches, coup sur coup. Hélas, en ce 6 février 1859, il faut se rendre à la raison, le prégadiou vient de rendre l’âme à Dieu. - 1859 -

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot