RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - Un pied sur le rail

Un pied sur le rail

On ne pouvait rêver d’endroit plus charmant que cette rue Edith Cavell pour y faire bâtir sa maison ! Situation de choix, plus prisée encore que ce boulevard d’Alsace où, à vrai dire, aujourd’hui plus aucune parcelle n’est disponible.

Ici, au moins, en étant perché sur la colline, on a l’assurance de bénéficier d’une large et belle vue sur la mer sans être exposé directement à l’air marin et à ses graves désagréments.

Les médecins sont formels. Si la promenade sur la Croisette est fortement conseillée car vivifiante et tonique, le soir venu par contre, il faut savoir se garder de l’humidité si néfaste aux organismes fragiles.

Et surtout, surtout, habiter rue Edith Cavell, c’est acquérir du même coup la certitude d’être regardé, admiré, considéré, envié, jalousé. Pensez donc, avoir sa demeure tout en bordure de cette voie ferrée qui traverse la ville de part en part, n’est pas donné à tout le monde ! Il est en effet du dernier chic, dans cette Belle Epoque qui bat son plein, d’avoir, comme on disait alors, un pied sur le rail. -1900-

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot