RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - Le merle....

Le merle de la Comtesse

Avis au délinquant !

La Comtesse de Fleurieu, propriétaire de la villa les Avelines (à l'emplacement actuel de l'immeuble le Central Park), remerciait chaque jour le Ciel de lui avoir permis d’habiter un lieu si enchanteur, en bordure du verdoyant boulevard Carnot.

Mais en ce début d’année 1903, la Comtesse, meurtrie et choquée, nous fait part de la terrible mésaventure qui vient d’être la sienne. Au mépris de la loi qui défend aux chasseurs de pénétrer dans les propriétés closes, un braconnier s’est permis, mercredi matin, par une pluie torrentielle, de franchir la clôture de sa propriété.

Ne pouvant tirer sur les rouges-gorges, les pinsons ou les chardonnerets réfugiés sous la feuillée, il abat le merle superbe, hôte familier du beau parc. Ce volatile apprivoisé auquel la Comtesse vouait une grande affection.

Pris en flagrant délit, le larron impudent, non content d’avoir violé ce domaine réservé, se met à injurier grossièrement le domestique qui voulait l’obliger à lâcher la proie si méchamment occise et si injustement enlevée. - 1903 -

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot