RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - Madame Nègre....

Madame Nègre fait de la résistance

Madame Nègre l’a dit et redit, elle ne cèdera pas. Madame Nègre est inflexible. Pensez donc, vouloir faire passer une nouvelle rue au beau milieu du jardin de sa villa établie si joliment en bordure du boulevard du Cannet ( actuel boulevard de la République ) !

Prétendre la priver de 331 m. 80 de terrain pour permettre à quelques paroissiens d’accéder directement à l’église Saint-Paul, alors que ce projet n’est pas déclaré d’utilité publique ! Allons, tout cela n’est pas sérieux. Et pour qui voudrait s’entêter, sachez que Madame Nègre estime le prix du mètre à 508 francs. Voilà qui est dit !

Las, en cette année 1906, Madame Nègre, stupéfaite, apprend que pétition et proposition en monnaie sonnante et trébuchante viennent d’être déposées en mairie. L’expropriation n’est pas loin avec les signatures de tous les grands hôtels du quartier République et même celle du Comité des paroissiens de l’église Saint-Paul. Il n’y a plus qu’à s’incliner.

La nouvelle rue qui reliera le boulevard Carnot au boulevard du Cannet prendra le nom d’avenue des Anglais. Une marque de sympathie pour la colonie anglaise qui honore de sa présence, chaque hiver, la ville de Cannes. - 1906 -

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot