RENAISSANCE CARNOT

 

Accueil - Historiettes - L'heure dangereuse

L’heure dangereuse

Hivernants, le corps médical vous met solennellement en garde ! Si la promenade a des effets bénéfiques sur votre santé, elle doit par contre s’interrompre absolument vers 3 h ½ en décembre et vers 4 h en janvier, c’est-à-dire une demi-heure avant le coucher du soleil.

En effet, au moment du coucher du soleil, la température s’accompagne d’une augmentation considérable de l’humidité relative, laquelle atteint souvent le point de saturation ou point de rosée. L’organisme éprouve alors une impression subite de fraîcheur dont on doit se méfier. Le coryza chronique vous guette. Cette infirmité véritable qui pourra s’étendre à toutes les parties du labyrinthe anfractueux et atteindre sa forme la plus redoutable, la punaisie avec des sécrétions fétides conduisant à isoler le malade et à lui interdire bien des carrières. Au pire, vous risquez la fluxion de poitrine à marche rapide, dite pneumonie des vieillards qui vous emportera  en trois jounées.

Hivernants, à peine de cueillir l’épine après la rose, quand le soleil descend derrière l’Esterel, il convient de rentrer. - 1900 -

histoire suivante

Accueil - Historiettes

© Association Renaissance Carnot