Le Passé Retrouvé - Place Vauban

 

CARNOT - PLACE VAUBAN

Les Caryatides- 12, bd Carnot n°12

La Place Vauban offre une configuration très particulière, en forme de patte d’oie, avec en son centre le boulevard et latéralement le départ des deux rues André  Chaude et Léopold Bucquet qui s’éloignent en une parfaite symétrie. Sur les parcelles triangulaires, à la jonction des trois voies s’élèvent deux immeubles monumentaux jumeaux. Composition Immeuble_ 11, bd Carnoturbaine qui n’est pas sans rappeler le Trident baroque de la Piazza del Popolo à Rome.

Etrange et mystérieuse Place Vauban, flanquée de ses deux édifices monumentaux jumeaux ornés de caryatides, posées là à l’entrée d’un boulevard gigantesque, comme deux énormes proues de navires. Œuvre visiblement inachevée de ce qui aurait dû être pour justifier l’ensemble. Une crise économique mondiale sans précédent va, en effet, brutalement  interrompre le projet grandiose porté par Eugène Gazagniaire, maire de Cannes et Henri Germain, président du Crédit Lyonnais. Caryatide (détail)La Ville haute qu’ils appelaient de tous leurs vœux, ne verra jamais le jour. Une ville nouvelle, moderne, aérée, spacieuse, destinée à s’épanouir jusqu’aux collines de l’arrière-pays, sur fond prometteur de rumeurs de déplacement de la voie ferrée plus au Nord. De cette vision futuriste ne resteront, comme témoins, que ces deux bâtiments, insolites aujourd’hui, décors de théâtre somptueux d’une pièce que l’on ne jouera jamais.

Aux n° 11 – 12immeubles à Caryatides1882 – Architecte:M. Durand. De dimensions imposantes, établis sur 5 niveaux, de tradition classique tout en détournant ce caractère par l’introduction d’éléments architecturaux de type éclectique, tels les balcons continus situés au dernier étage et les balcons arrondis au 4e niveau. Angles Sud traités en rotonde surmontée d’un dôme, avec loggias portées par des colonnes d’ordre dorique. Les caryatides du 1er niveau qui semblent soutenir les balcons, constituent un élément décoratif fastueux, réservé à de rares édifices. De belle facture bourgeoise, montrant toute la partie supérieure du corps, ces œuvres d’art nécessitaient une parfaite maîtrise de la technique de ces sculptures moulées sur place dont le poids avoisine 250 kilos. Portant les attributs du Commerce et de l’Industrie, elles symbolisent progrès et bonheur pour l’humanité, en droite ligne de la pensée saint-simonienne très en vogue à l’époque. Belle ornementation d’angelots au-dessus des portes d’entrée.

Immeuble  - 11, boulevard Carnot

Album Photo

(lire la suite...)

Le Passé Retrouvé - Place Vauban

© RENAISSANCE CARNOT