Le Passé Retrouvé - Le Cannet- Place Jean Jaurès à place Leclerc

 

SADI CARNOT : PLACE JEAN JAURES A PLACE LECLERC

Le tramway sur le boulevard Sadi Carnot

Campagne éventrée, vallon défoncé, couloir des tempêtes, vision dantesque ? Non pas ! En 1883, les gigantesques travaux de la Foncière ne suscitent qu’admiration. La monumentalité du boulevard impressionne au plus haut point. Et c’est bien le Cannet qui tirera les premiers bénéfices de cette opération avant-gardiste. Grâce à cette voie royale, le modeste bourg agricole, isolé dans ses collines, à l’écart de la manne touristique, devient soudainement une petite station à la mode dont raffolent les hivernants.

Les HéliotropesLa desserte par le tramway, dès 1898, sera un atout supplémentaire à ce développement fulgurant. Aussitôt commencent à fleurir le long du nouvel axe, hôtels de renom, pensions de famille confortables, villas proposées à la location dont les propriétaires couvrent le sol de plantes aromatiques, telles que thym, romarin, lavande ou branches d’eucalyptus pour répondre aux exigences de l’hygiène, obsession de cette époque.

De la place Jean Jaurès à la Place Leclerc

Grande diversité architecturale, du Néo-classicisme de la fin du XIX° siècle à la fantaisie personnalisée du début du XX°.

Les Héliotropes - Détail, friseAu n°52 – Villa d’Artois.

Au n°44 – Les Héliotropes – Remarquable décor de céramique.

Au n°51 – Virgina.

Au n° 30 – Le Norbert - 1908 – Architecte R. Ricollet. Très bel exemple d’une architecture Modern’style. Ancien hôtel.

Au n°28 – Villa Tucuman – Traitée en hôtel particulier.

Au n°35 – Immeuble néo-classique. Vers 1890.

Mairie du Cannet- 20, boulevard Sadi CarnotAu n°20 – Mairie du Cannet – 1902 – Architectes James Warnery. Compromis architectural entre la villa et le château. Somptueuse façade à décor de céramique – Anc. Hôtel Desanges.

Au n°18 – Anc. Pension de famille les Mimosas.

Au n°16 – Villa Saint-Vianney – 1908 – Anc. Pension de famille. Propriété de la Ville du Cannet - Musée Bonnard.

Aux n° 15 et 17 – Villa jumelle à deux ailes, Mireille et Magda.

Aux n° 7 et 6 - Astoria - 1885 - Immeuble néo-classique. Anc. hôtel Saint-James, puis villa Stella.

Villa Saint-Vianney, 16, boulevard Sadi CarnotAu n° 2 - Immeuble - vers 1900 -

Boulevard Gambetta

Au n° 9 – Le Château des Alpes – Fin XIX° siècle – Anc. hôtel des Alpes. L'architecte Henri Stoecklin y installera son atelier.

 

Depuis le Château des Alpes, à deux pas du boulevard Gambetta, on pourra prolonger la promenade par l'avenue Jean Mermoz et ses rues avoisinantes, rue de l'Abreuvage, rue du Vieux Chemin de Vallauris, rue des Ardissons. En quelques pas, découverte d'un riche patrimoine architectural ancien, d'une grande diversité de styles, au sein d'une végétation abondante.

Villa les Lilas - 1, avenue Jean Mermoz

Album Photo

(Lire la suite)

Le Passé Retrouvé - Le Cannet - Place Jean Jaurès à place Leclerc

© RENAISSANCE CARNOT