Le Passé Retrouvé - Square Carnot

 

SQUARE CARNOT

Le bassin du square en 1937

(Photo Jean-Paul SABBE)

Pour mener à bien son projet grandiose de boulevards, la Foncière Lyonnaise achète, dès 1881, l’ensemble des terrains situés entre la voie ferrée au Sud et le village du Cannet au Le square Carnot en 1910Nord. 77 000 m² qui deviendront propriété de la puissante Société. Les plans des boulevards et des rues seront le fait de la seule Société et seront tracés selon une harmonie d’ensemble, sans tenir compte bien sûr des limites des communes. Le hasard voudra que le square prenne place précisément à la limite des deux villes, avec une emprise de 2/3 en territoire cannettan et 1/3 en territoire cannois. A sa création, ce vaste square aura une forme semi-circulaire ceinturée par deux rues concentriques reliées par des rues rayonnantes. La partie Sud Le squareperdra son tracé d’origine en raison de l’implantation du Collège communal en 1913, futur lycée Carnot.

L’Octroi sera supprimé en France, en 1948. Ces taxes perçues par les villes sur certaines marchandises qui y entraient, ont été longtemps la principale source de revenus des communes. Dès l’édification du boulevard de la Foncière Lyonnaise en 1882, la Ville de Cannes s’adresse à la Société pour le choix d’un emplacement destiné à la construction d’un bureau d’octroi. Ce bâtiment à l’architecture toute administrative verra le jour en 1889, à l’extrémité Sud du Square Carnot, sur la partie cannoise.

Ancienne maison de l'Octroi

Statue de André CapronLa bascule extérieure destinée à peser les marchandises et à déterminer le montant des taxes, a aujourd’hui disparu.

 

André Capron ( 1854-1930 ) –  Statue équestre – Sculpteur Alphonse Grebel
Bon papa offrant des friandises aux enfants, aimant se promener à cheval dans les rues de la ville – ou – homme de tous les scandales financiers ? Adulé ou décrié, André Capron, maire de Cannes ( 1902 – 1929 ) reste une figure très populaire. Il est celui qui a su fidéliser la clientèle des villégiateurs en lui procurant plaisirs et distractions. On lui doit notamment la construction du Casino municipal ( 1907 ).

André Capron et son épouse

-"Comment ça, je n'ai rien à dire?!? Je voudrais bien voir ça!!! Eh bien, justement si, j'ai des choses à dire! s'exclama le Poisson Chat, prenant à témoin ses amis les pigeons, ici c'est chez moi, pas à tous ces gens que cette association prétentieuse envoie dans mon square. Après leurs visites guidées, manquait plus que les anciens, ceux que je n'avais pas encore vus. C'est quoi, ces gamins mal élevés qui grimpent sur mon bassin sans ma permission? C'est encore leur histoire de site Internet. C'était quand même mieux quand ils n'écrivaient que sur du papier!"

Vexé par l'indifférence des pigeons dont la seule préoccupation était de glaner quelques miettes oubliées sur la margelle du bassin, écoeuré par le manque de prévenance de l'association inconvenante qui lui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs, il replongea, d'un coup de queue bien senti vers ses profondeurs résidentielles, marmonnant entre ses moustaches:

"Et je ne parle même pas de ces ridicules dauphins qui servent de chevaux à ces horribles angelots, au milieu de mon bassin, en plein au centre de ma plage privée! Encore heureux qu'on les ait virés!"

Satisfait cependant - une fois n'est pas coutume- d'avoir exprimé librement ce qu'il pensait tout bas , il concluait comme à son habitude, ou presque:

"Bon ! A la prochaine fois ! C'est tout pour aujourd'hui !"

Album Photo

(Lire la suite)

Le Passé Retrouvé - Square Carnot

© RENAISSANCE CARNOT