Les styles architecturaux - Le Style Néoclassique

CANNES - QUARTIER CARNOT - LE CANNET

LES STYLES ARCHITECTURAUX

LE NEO-CLASSICISME POST-HAUSSMANNIEN

(1870 - 1893)

Principales caractéristiques:

Immeuble de 1883 - 2, Boulevard Carnot à Cannes

- Façades en pierre de taille ou imitation pierre de taille.

- Murs avec refends ( striés de profonds refends, entre les refends existence de bossages) sur rez-de-chaussée et entresol.

- Balcons filants posés sur des consoles plus ou moins ouvragées, c’est à dire courant sans interruption d’une extrémité à l’autre de l’immeuble. Parfois cette ligne de balcons est continue sur toute une rue.

- Hauteur des immeubles limitée en fonction de la largeur des rues (trois à quatre étages).

- Uniformisation des immeubles : même hauteur de corniche et de combles, même largeur de balcons, des ouvertures hautes et étroites au même niveau et placées verticalement les unes au dessus des autres, même largeur des trumeaux,...

Répétition, régularité, sobriété, symétrie.

Immeuble- 34, Boulevard Carnot à CannesLe 4 septembre 1870 : fin du Second Empire et proclamation de la III° République. Peu avant d’abdiquer Napoléon III se résigne à révoquer le Baron Haussmann qui aura fortement et durablement marqué l’architecture, non seulement durant la période où il exerça directement son influence, mais encore longtemps après.
L’architecture voulue et imposée par le Baron Haussmann est fortement réglementée. Il est interdit de donner libre cours à sa fantaisie et à son imagination. On doit impérativement respecter les règles établies, précises et draconiennes. Gare aux contrôles !

-La façade de type haussmannien : de préférence en pierre de taille, à défaut composée de gros blocs appareillés.

-Le rez-de-chaussée et l’entresol : de gros blocs à section rectangulaire disposés dans leur longueur, appelés bossages.

-La porte d’entrée : encadrée d’une moulure et surmontée d’un fronton ouvragé.

-Les balcons : généralement filants, sans aucune utilité sinon celle de souligner d’un trait la façade dans son horizontalité.

-Le balcon : posé sur des consoles.

-Chaque étage ou niveau : d’environ 3,50 mètres de hauteur.

-Les fenêtres : hautes et étroites , placées régulièrement les unes au-dessus des autres. Ces lignes de fenêtres verticales prendront le nom de travées.consoles de balcon néoclassique
-Entre chaque travée, l’espace de mur existant s’appellera le trumeau qui, lui aussi, participe à la verticalité. Le trumeau peut être décoré parfois de pilastres qui allongent l’immeuble vers le ciel.

-La corniche : partie saillante qui couronne l’édifice, contribuera, tout comme les balcons, à souligner l’horizontalité.

L’impression générale de ces constructions néo-classiques peut être perçue soit comme sentiment de monotonie, répétition, uniformité, soit comme sentiment d’équilibre parfait, d’harmonie.


Pour exemple : l’ensemble des constructions du boulevard Carnot, depuis la Voie Rapide jusqu’à la place Vauban à Cannes, à l’exception des deux immeubles à cariatides ( n° 11 et 12 du boulevard ) qui, tout en étant d’inspiration néo-classique, vont se démarquer nettement de l’ensemble par l’introduction d’éléments architecturaux de type éclectique tels que balcons saillants et arrondis, richesse des consoles à décor de cariatides – La Villa Magda au n° 29-31 du boulevard Carnot à Cannes. Etc.

lire la suite....

 

© RENAISSANCE CARNOT