"La façade appartient à celui qui la regarde" (Victor Hugo)

Les formes de l'architecture urbaine - Les matériaux - La mise en oeuvre - les styles

CANNES - QUARTIER CARNOT - LE CANNET

ARCHITECTURE

Introduction

L'Azur Eden- 30, rue Shakespeare à Cannes

Notre quartier Carnot, malgré les destructions massives d’immeubles qui ont eu lieu intensivement  de 1950 à 1970, a conservé un patrimoine architectural ancien de très grande valeur et d’une riche diversité.
Au fil des rues, une découverte surprenante de tous les styles architecturaux : Néo-classicisme, Art nouveau, Art déco, Année Trente.
Si cette richesse architecturale est aujourd’hui bien présente, il ne faudra pas négliger de porter un regard sur les constructions modernes qui ont désormais trouvé leur place au sein de ce quartier et qui méritent – malgré les idées reçues – une attention particulière.

LES FORMES DE L’ARCHITECTURE URBAINE

Chalet l'Eden- 26, rue Campestra à Cannes- L’immeuble bourgeois ou immeuble de rapport est très répandu. Ces constructions furent réalisées pour permettre aux hivernants d’effectuer leur séjour en dehors de l’hôtel traditionnel.
Pour exemple : l’ensemble des immeubles – intacts aujourd’hui – allant de l’entrée du boulevard Carnot jusqu’à la place Vauban étaient des immeubles de rapport, édifiés en 1883 dans la foulée du percement du boulevard ( ancien boulevard de la Foncière Lyonnaise ). Etc.

- La villa urbaine : Construction de dimensions plus modestes, destinée à des occupations permanentes. Elle voit le jour surtout à partir de 1900. Ces villas que l’on appelait aussi pavillons étaient destinées à être habitées par des familles issues de la bourgeoisie locale.
Pour exemple : la Villa Hélia au n° 10, rue Edith Cavell à Cannes - La Villa au n° 45 du boulevard Carnot à Cannes – La Villa Gyptis au n° 5, chemin Saint-Nicolas à Cannes – Les villas de l’architecte Stoecklin, rues Cavasse et Sardou au Cannet. Etc.
Le plus souvent, elles bénéficient de remarquables débords de toits. Certaines sont composées de deux corps de bâtiments accolés ; l’un bas, l’autre formant un genre de tour.

- Le chalet : De plus petite structure que la villa urbaine, c’est une construction souvent modeste, réservée à la villégiature, très à la mode à la Belle EpoVilla Nina Anita - 3, rue de Lisbonne à Cannesque.
Pour exemple : la Villa Bel Azur, au n° 14 de l’avenue Saint-Jean à Cannes – le chalet l’Eden, au n° 26 de la rue Campestra à Cannes. Etc.

- Les bâtiments publics : Qu’il s’agisse de bâtiments administratifs ou d’hôtels pour la villégiature, le quartier Carnot en était richement doté. Si certains ont été détruits (Le Palace de la Grande-Bretagne au rond-point de la Grande-Bretagne au Cannet ) - ou - si certains ont perdu leur destination première ( l’hôtel des Anges au n° 20 du boulevard Carnot au Cannet devenu depuis l’Hôtel de Ville du Cannet ), le quartier conserve aujourd’hui trois bâtiments publics qui ont gardé leur vocation première.
Pour exemple : La Caisse d’Epargne au n° 17 du boulevard Carnot à Cannes – Le Palais de Justice au n° 19 du boulevard Carnot à Cannes – Le Lycée Carnot au n° 96 du boulevard Carnot à Cannes.

LES MATERIAUX

Villa Stoecklin-12, rue Sardou au Cannet- Le plus souvent trouvés sur place. Témoignent de la diversité et de la richesse du sol de notre région.
Pour exemple : gneiss et calcaire jurassique pour les murs, marnes bleues et sables argileux pour les briques et tuiles, porphyre rose pour les colonnades, sables fins pour les mortiers et enduits, calcaire dur ou pierre à chaux, gypse ou pierre à plâtre.

- La pierre taillée demeure, elle, assez rare et l’on aura recours à la pierre de moindre qualité, utilisée en moellons irréguliers bloqués par un mortier que l’on habillera d’un enduit épais de chaux et de sable mêlés. Puis l’enduit recevra un badigeon de chaux grasse colorée de pigments naturels.

- Tuiles plates ( parfois vernissées ) ou ardoise pour les toits.
Pour exemple : toits en ardoise au n° 1 et 2 du boulevard Carnot à Cannes.
                     tuiles vernissées au n° 50 dImmeuble- 20, boulevard Carnot à Cannesu boulevard Carnot à Cannes.

- Le stuc ( alliant chaux et poudre de marbre ) utilisé pour les ornementations de façades.
Pour exemple :  façades des immeubles de la rue du Onze-Novembre à Cannes – façades des maisons Art Nouveau, rue Cavasse au Cannet.

- Le fer ( fer forgé ) employé pour les marquises, les balcons, les vérandas.
Pour exemple : ferronnerie des balcons de la Brise au n° 9 de la rue Edith Cavell à Cannes – ferronnerie des balcons aux n° 11 et 12 du boulevard Carnot à Cannes – marquise de la villa l’Abri au n° 55 de l’avenue du Petit Juas à Cannes.  Etc.

LA MISE EN ŒUVRE

- Une importante main d’œuvre est nécessaire à la réalisation de ces ouvrages. La main d’œuvre locale ne pouvant faire face, seule, on a recours à celle des régions avoisinantes et des pays de montagne, mais surtout à celle de l’Italie voisine, plus particulièrement du Piémont.
Pour exemple : le percement du boulevard de la Foncière Lyonnaise ( act. boulevard Carnot ) aura nécessité 5.000 ouvriers, pour la plupart Piémontais.

- Le nombre des ouvriers, sur un chantier, est considérable.
De 50 à 100 ouvriers pour construire une modeste villa.
Plus de 500 ouvriers pour construire un hôtel.
Il est à noter qu’une année suffisait pour l’édification d’une villa.

 

STYLES ARCHITECTURAUX

Néo-Clacissisme post-haussmannien(1884 -1895)

Eclectisme (1884 - 1895 )

Art Nouveau ( 1895- 1914 )

Art Déco (1920 - 1930)

Années Trente ( 1930 - 1939 )

Les Temps Modernes (1946 à nos jours)

© RENAISSANCE CARNOT